Maintenir les priorités : le service à la clientèle est la priorité la plus élevée pour 2015

Rowan Saunders

Comme le secteur de l’assurance est en constante mutation, l’accent doit être mis sur le service à la clientèle en tout temps. Découvrez ce que notre président-directeur général, Rowan Saunders, avait à dire à ce sujet.  

La dernière année a été une année pleine de défis pour le secteur de l’assurance.

Les assureurs ont été témoins de changements aux régulations, avec l’adoption du projet de loi 15. Le secteur doit continuer de travailler avec la Commission des services financiers de l’Ontario afin de déterminer davantage de réformes qui peuvent aider à atteindre les cibles en matière de réduction de la fraude.

De plus, la nature de plus en plus concurrentielle du marché commercial et les intempéries que les assureurs ont connues deviennent la nouvelle norme.

Avec l’augmentation de la fréquence des événements météorologiques extrêmes, un changement s’est avéré nécessaire dans la façon dont les données sont évaluées, tarifées et produites. La RSA investit dans la technologie de collecte de données, comme la cartographie des inondations et le géocodage, afin de s’assurer que les risques sont tarifés efficacement et que les sinistres peuvent être gérés rapidement.

Les commentaires des courtiers jouent un rôle primordial dans la définition de la stratégie de la RSA.

En tant qu’industrie, les assureurs doivent aussi utiliser la technologie pour rendre les transactions avec les courtiers plus faciles, plus rapides et plus efficaces. Grâce à l’investissement des assureurs dans la sophistication des tarifs et les solutions technologiques, il sera plus facile pour les courtiers de faire des affaires avec les assureurs et d’améliorer l’expérience client.

Les commentaires des courtiers jouent un rôle primordial dans la définition de la stratégie de la RSA et d’après ce que l’entreprise a appris, les courtiers sont de plus en plus frustrés du fait que des entreprises d’assurance détiennent des capitaux propres, et voient cela comme un conflit d’intérêts.

Restreindre l’orientation stratégique de l’entreprise – faire de son activité principale une entreprise de production plutôt qu’une entreprise de courtage – signifie que les courtiers ne la voient plus comme une concurrente, permettant ainsi à l’entreprise de créer de meilleurs partenariats avec les courtiers à l’avenir.

En jetant un coup d’œil sur 2015 et au-delà, nous anticipons que l’environnement difficile des biens et accidents se maintiendra. Afin de réussir dans ce secteur en constante évolution, les assureurs devront s’adapter au changement, maintenir des relations étroites avec leurs courtiers partenaires et leurs clients, et continuer de faire du service à la clientèle une priorité absolue.

- Rowan Saunders | président-directeur général de la RSA du Canada

Lire l’article intégral ici (en anglais seulement) >